Dieu est une lesbienne noire. C'est en tout cas le message qu'affichait le panneau de la maison verte lors de la gay pride parisienne. Si certains y ont vu de la christianophobie, j'y vois, moi, un message d'amour merveilleux. Je dois bien avouer que l'idée d'un Dieu, notre Père qui est aux Cieux, me dérange s'il n'est pas également "Notre Mère qui nous nourrit, nous enfante, nous chérit, nous protège sur cette Terre." Et si Dieu nous a créés à son image, une part de lui est aussi lesbienne, folle, noire,etc... Je l'imagine à côté de la lesbienne noire affligée des USA ou la folle du Marais raillée dans le métro. Il vit en eux, en elles, rayonne en eux, en elles, il aime à travers eux, à travers elles, parce qu'Il-Elle est Amour. Je reste fermement persuadé que si Jésus avait vécu à notre époque, il aurait été contre toutes les discriminations et que son meilleur pote serait Sissy, travelo cubain et sans papier qui, parce qu'il en a bavé, et des fameuses, sait, mieux que quiconque, combien c'est pas facile d'aimer quand même ceux qui voudraient vous écraser de leurs talons.

N'hésitez pas à lire la réflexion du Pasteur Lavignotte :

http://blog.stephanelavignotte.fr/post/2007/12/30/Dieu-est-une-lesbienne-noire

ou encore :

http://blog.lamaisonverte.org/post/2010/06/21/La-Maison-verte-%C3%A0-la-Marche-des-Fiert%C3%A9s