Simon Ganneau (1806-1851), surnommé le Mapah, est le fondateur d’un mouvement spirituel appelé Evadisme (traduisant la volonté de réunion d’Adam et Eve tel qu'avant leur séparation). Il croyait donc en l’existence d’un être androgyne primordial. Le mouvement réclamait aussi l’égalité de l’homme et de la femme sur un plan social et spirituel. Il eut son petit succès au XIXème siècle, au point de provoquer scandale dans la société bien-pensante catholique. Et aujourd’hui, qu’en est-il réellement de cette égalité homme-femme ?

Ganneau se percevait comme la réincarnation de Louis XVII.

Sur l'évadisme (en espagnol)

Sur Ganneau lui-même