15 novembre 2010

Nouvelle : le Passeur

C'est avec cette nouvelle, publiée dans Têtu en septembre 2007, que j'ai remporté le concours de nouvelles organisé à l'occasion de la journée internationale de lutte contre l'homophobie. Le passeur Ce soir, dans les web-news, ils l’ont écrit. « Un clochard a trouvé, aux aurores, le corps sans vie d’un Passeur, en plein cœur de Bruxelles. L’homme-femme a, semble t’il, été assassiné. »  Deux lignes en bref, comme on annonce un chien trouvé au bord d’une autoroute. Le monde n’a pas changé. C’est sûr, un meurtre... [Lire la suite]
Posté par Fred Lefaune à 07:12 - - Permalien [#]
Tags : ,

19 octobre 2010

Nouvelle : le bain de l'ondin

Il était une fois deux dames que l’on disait vieilles filles selon la pudeur légendaire qui veut que deux femmes seules, mais qui vivent néanmoins ensemble, sont forcément célibataires. Il n’en était rien, comme vous vous en doutez. Océane et Sylviane, vu que c’étaient leurs noms, formaient un couple. Elles étaient amoureuses. Sylviane était une véritable écologiste, férue d’ancienne cuisine végétalienne, et bricoleuse, en plus, ce qui l’avait autorisée à installer, dans le fond du jardin, une éolienne artisanale qui... [Lire la suite]
Posté par Fred Lefaune à 09:05 - - Permalien [#]
Tags :
14 septembre 2010

Nouvelle : la Chute du Faucon

Une nouvelle que j'ai écrite en 2010, basée sur le thème des liens sulfureux entre Seth et Horus I La lettre est arrivée à dix huit heures tapantes. La concierge était en retard. Dans certains univers, on l’aurait égorgée pour ce crime. Pas dans le nôtre, hélas ! Ce n’est pas que je reçoive des montagnes de courrier, notez bien. J’en reçois très peu, comme tout le monde. Je rêve souvent, en revanche, d’un système révolutionnaire et sélectif. Le genre d’invention démoniaque qui pulvériserait les factures et les sermons... [Lire la suite]
Posté par Fred Lefaune à 09:51 - - Permalien [#]
Tags :
06 août 2010

Le grenier des mémoires

Un conte que j'ai écrit en 2009, et qui devrait plaire à ceux qui ont la nostalgie des greniers de leurs grand-mères. Il était une fois un jeune homme nommé Tristan. Il n’avait rien de particulier si on excepte quelques taches de rousseur et sa mèche en bataille que personne, jamais, n’avait eu le bon goût de critiquer. Après tout, à son âge, on n’est pas sensé se coiffer. Par contre, ce qu’on peut dire de lui, c’est que du haut de ses quinze ans, il n’aurait laissé personne affirmer que l’adolescence est le plus beau des âges... [Lire la suite]
Posté par Fred Lefaune à 07:11 - - Permalien [#]
Tags :