Sainte Galla vécut au Vième siècle. Elle entra en hermitage à la mort de son mari. Assumant une identité masculine, une barbe lui poussa, dit-on, afin de lui éviter d'autres propositions de mariage. Elle vécut en Italie où elle s'occupa essentiellement de soigner les malades. On raconte qu'elle guérit un jour une fille sourde et muette en lui faisant boire de l'eau bénite. Elle mourut en 590 d'un cancer du sein.

GALLA